• A défaut de la tête, le corps, lui, peut répondre à la place du coeur.